Journée Santé et environnement - Corse-Matin - 08/11/2019 - cliquer sur l'image pour lire l'article

JOURNÉE SANTÉ et ENVIRONNEMENT
Jeudi 07 novembre 2019 de 9h45 à 16h00 – Corte, Università di Corsica – Amphi Ribellu
avec La Ligue contre le cancer – comités de la Corse du Sud et de la Haute Corse – Intervenants :
Pr Fabrice BARLESI – Impact sur la pathologie pulmonaire
Dr Sauveur MERLENGHI – Pollution et cancer
Daniel MOATTI – Pollution en méditerranée
Antoine ORSINI – La qualité des eaux douces en Corse : les risques actuels et futurs sur la santé
Dr Joël SPIROUX – Pesticides, xénobiotiques et santé : les liaisons dangereuses ! Découvrir, comprendre, agir.
https://actu.universita.corsica/plugins/actu/actu-front.php?id_site=institutionnel&id=6299

Plan de Protection de l’Atmosphère de la région ajaccienne

Enquête publique PPA/PLQA de la région ajaccienne – octobre 2019 
http://www.corse.developpement-durable.gouv.fr/enquete-publique-a1616.html

Observations de l’association A SENTINELLA – 20129 BASTELICACCIA

déposées le 16 octobre 2019 –  https://www.registre-dematerialise.fr/1527/

08/10/2019 – A SENTINELLA s’est dotée d’une page Facebook « publique », ouverte à toutes et à tous. Voici le lien :
https://www.facebook.com/A-Sentinella-116427703092804/
Si vous n’avez pas de compte Facebook
, voir détails à ce sujet dans l’onglet « Supports de com » (ici, menu à votre gauche sous Actualités et actions).

Conseil énergétique du 3 octobre 2019 - Ci-dessus lien vers l'article du site de RCFM France-bleu
Pour lire l'article en Pdf, cliquez ci-dessus
Le stand des associations de défense de l'environnement TERRA le 22/09/2019 au Casone à Ajaccio

Nous remercions le Dr Sauveur Merlenghi, (président du Comité de la Corse du Sud de la Ligue contre le cancer) pour avoir accueilli le stand des associations de défense de l’environnement TERRA le 22/09/2019 dans le cadre de l’Urban Trail Aiaccina 2019 sur le site du Casone.

Ligue contre le cancer comité de la Corse du Sud – Espace de vie Suzanne Chaigne – Résidence A Sposata II Bat. D Route du Stiletto – 20090 Ajaccio
T 04 95 21 46 04 – F 04 95 78 69 75 cd20a@ligue-cancer.net

La Marche pour le Climat du 21 septembre 2019 à Ajaccio avec la Batuk Aja (batucada Ajaccio)

Merci à celles et ceux qui sont venus manifester pour la sauvegarde du climat.

Mais pourquoi tant d’indifférence, ou d’inconscience ou d’irresponsabilité par ailleurs pour une cause qui traite de l’avenir, voire de la survie de l’humanité ???

Préfère-t-on se détourner du sujet parce que c’est trop anxiogène ?

Rappelons-nous, l’orchestre du Titanic a, parait-il, continué de jouer jusqu’au bout…

PM

RASSEMBLEMENT ET MARCHE POUR LE CLIMAT A 15H00 DEVANT LA PRÉFECTURE D'AJACCIO SAMEDI 21 SEPTEMBRE 2019

Non seulement la planète va mal du fait de la démographie galopante, de la surexploitation des ressources, de la mainmise de grands trusts internationaux sur les matières premières et des lobbies des pesticides et de l’agrochimie, des incendies, souvent volontaires comme en Amazonie, qui ravagent des millions d’hectares de forêt primaire, l’exploitation exacerbée des énergies fossiles, les pollutions aériennes aux microparticules qui mettent à mal la santé des populations du monde entier – personne n’est épargné, pas même la Corse – pollution aux plastiques de la méditerranée, des océans, pollutions alimentaires, complaisance, voire collusion des Etats avec les industriels, mondialisation, délocalisations, concurrence exacerbée entre états avec des accords de libre échange iniques qui se font par-dessus la tête des citoyens, non protection des lanceurs d’alerte, menaces sur les défenseurs de l’environnement par des intérêts privés, ire des climato sceptiques, folie de certains chefs d’états, et pas des moindres, qui font l’inverse de ce qu’il faudrait pour limiter le réchauffement climatique… comme qui dirait que la planète est mal barrée, et que si l’irresponsabilité continue, on peut s’attendre au pire, non seulement pour la planète, mais pour l’humanité. Les citoyens doivent se solidariser et se mobiliser dans la rue pour faire pression sur les décideurs de tous bords pour limiter les dégâts, s’il en est encore temps…

Alors réagissons ! Sortons de l’indifférence ou du sentiment d’impuissance, rendez-vous devant la préfecture d’Ajaccio le samedi 21 septembre à 15h00 !

PM

Ce dont on se doutait : l'incroyable incurie et hypocrisie de l'Etat : Article de Corse-Matin du 12/07/2019 : L'arrêt du Vazzio en 2023 sera un défi dur à relever

Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

– Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

– Oui, je vois venir… comme un nuage de microparticules, non, ce n’est pas le soleil qui poudroie, ni l’herbe qui verdoie, je vois venir… oui, je vois venir UNE CENTRALE A FIOUL!

– Ah ? Mais comment cela, pour 2023 le gaz naturel, ils l’ont dit… avec des turbines à gaz à cycle combiné, tu sais celles qui ont un rendement de 60% au lieu de 40% pour les moteurs diesel ?

– Mais ma chère sœur, ce ne sont que des promesses ! Oui à nouveau de belles promesses ! Pour le gaz naturel, rien n’est moins sûr… c’est-à-dire, oui peut-être, pour 2023, mais qui peut encore les croire, sérieusement ?, non mais très sérieusement ?
De plus il semblerait  qu’on nous prépare une solution avec des moteurs thermiques diesel, ce ne serait plus des turbines TGCC ! On cherche encore à nous raconter des salades : la centrale du Ricanto était prévue par EDF avec 4 turbines TGCC pour une puissance totale de 250 mégawatts, et aujourd’hui, du fait de la révision de la PPE et sa puissance réduite de moitié à 125 mégawatts, les TGCC ne seraient plus possibles ! Ils ne savent pas diviser 4 par 2, que veux tu ! Mais de qui se moque-t-on ?

– Anne, ma sœur Anne, mais le projet de gazoduc Lucciana/Ajaccio, alors c’en est où ?

– Oh c’est fini, ils lui ont réglé son compte au gazoduc ! Trop ceci, trop cela… le préfet Bouillon avec GRT-Gaz, y croyait dur comme fer, lui, mais bon, aujourd’hui c’est passé de mode… et on se projette en 2050, tu comprends ! Faut pas trop investir parce qu’on va faire des ENR parait-il !

– Et le réservoir gravitaire, le caisson de stockage de gaz immergé ?

– Des plans sur la comète ! Ça peut se faire, comme ça peut ne pas se faire… mais ils disent qu’ils ont pris des contacts, qu’on leur aurait dit que c’était possible pour seulement 200 ou 300 millions d’euros… Enfin un projet qui n’est encore qu’au stade embryonnaire… C’est dire si on peut leur faire confiance pour que ça n’avance… qu’à très petite vitesse, voire pas du tout, c’est juste histoire de calmer les esprits sans doute et de faire croire encore au gaz !

– Anne, ma sœur Anne, et l’autonomie, l’indépendance énergétique pour 2050 (autonomie pour les uns, indépendance pour les autres), est-ce que tu la vois venir celle-là ?? Tu sais, la grande ambition du SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie) de 2013 ? C’en est où ?

– Ah oui, la belle vision d’avenir ! Ambitieuse ! très ! Certains ne comprennent pas qu’on ait encore besoin d’une centrale à gaz (beaucoup moins nocive en termes démissions de microparticules)! Ils semblent ignorer ou oublier que pour avoir l’autonomie énergétique avec les seules ENR, il leur faudrait aussi couper l’interconnection par câbles avec les énergies fossiles via la Sardaigne et l’Italie, alors que, soit dit en passant on ne fait qu’accroitre leur puissance, mine de rien, les câbles. (Petite question en aparté : dites moi, les concerts, la nuit, ça marche à l’énergie fossile ?)
Bien sûr qu’on peut rêver : réduire drastiquement les consommations, ignorer la part croissante des climatiseurs et l’augmentation exponentielle de la population et de l’activité touristique , interdire  aux futures voitures électriques et aux bateaux à quai de se brancher sur le réseau alimenté par les énergies fossiles… Imposer des éoliennes malgré les protestations des riverains, couvrir le maquis de panneaux solaires, outrepasser le seuil admissible pour la stabilité du réseau par les énergies intermittentes ( énergies dites fatales par EDF) …. Quand on voit qu’un seul projet de STEP (Station de transfert d’énergie par pompage) a été lancé (à Sampolo) mais qu’il est resté bloqué faute de financements… Quant aux centrales solaires à concentration (ou thermodynamiques) qui peuvent stocker la chaleur sous forme de vapeur et continuer à fonctionner plusieurs heures après le coucher du soleil, on n’en parle même pas. Pas assez de soleil en Corse ?

Et puis d’une manière générale, c’est la grande question du stockage de l’énergie! Dans des batteries ? Est-on capables de réduire le coût écologique pour la planète des panneaux photovoltaïques et surtout de la production délocalisée de batteries au lithium dont les besoins devraient augmenter de façon exponentielle ?

Autant dire qu’avec les attitudes timorées des décideurs vis-à-vis des ENR, on n’est pas encore sorti de la dépendance énergétique !

10/07/2019 – PM

Déclarations du premier ministre le 4 juillet 2019 : Pourquoi l'association A SENTINELLA ne crie pas victoire ?

Pourquoi nous ne nous réjouissons pas des annonces sur l’Énergie qui ont été faites le 4 juillet dernier par le premier ministre Édouard Philippe ?
A contrario de l’enthousiasme général qui a prévalu suite aux déclarations du premier ministre Édouard Philippe, nous restons, au sein du CA d’A SENTINELLA, très prudents, voire même méfiants à l’égard de ce type d’annonces, surtout faites après 2 années de tergiversations, de blocages politiques, de manœuvres d’évitements  et de déclarations d’État ambigües aux allures de marche arrière…

En effet, nous n’avons pas la mémoire courte, car depuis dix ans qu’on nous fait des promesses de centrales à gaz à la place du fioul, avec en dernier lieu encore un hypothétique démarrage au gaz dès 2023, mais qui s’avère hélas de plus en plus improbable au fur et à mesure que les années passent… on a de bonnes raisons d’être sur la réserve… Bien sûr, il semble qu’on veuille sortir de l’ornière, mais l’indice de confiance que nous entretenons avec l’Etat étant proche de zéro, nous ne serions pas étonnés que se cache la dessous une nouvelle entourloupe !

10/07/2019 – PM

Article Corse-Matin suite à la conférence de presse de la coordination Terra du 9 juillet 2019 en réaction à la venue à Ajaccio du premier ministre Édouard Philippe et du ministre d'état François De Rugy

Positionnement de la coordination Terra avant la venue d'Edouard Philippe - Corse-Matin du 01/07/2019 (p13)-

Encart Corse-Matin du 01/07/2019 page 13 positionnement de la coordination Terra avant la venue d'Edouard Philippe

Un rassemblement de citoyennes et de citoyens responsables et motivés, face à la pollution, face aux manquements de l’État

Le rassemblement devant la préfecture d’Ajaccio du 15 juin 2019 à l’appel des associations de la coordination Terra aura réuni environ 120 personnes, chacune ayant reçu un masque à poussière afin d’alerter l’opinion sur la pollution de l’air aux microparticules, un fléau quasi invisible qui génère de nombreuses pathologies cardio-vasculaires, respiratoires et qui sont aussi facteurs de cancers.

Les représentant(e)s des 8 associations ont été reçu(e)s par le secrétaire général de la préfecture, la préfète ayant été appelée à se déplacer en Haute Corse. Les entretiens, développés par chacune des parties sur les questions environnementales de son domaine de compétences, ont duré plus de deux heures.

Pour ce qui est de la participation, qui est restée bien évidemment en deçà de nos attentes, on peut faire les observations suivantes : d’une part l’information a-t-elle atteint toutes les couches de la population ? Loin s’en faut au vu des questions que se posaient visiblement certains passants. Mais comment faire ???
Et puis, comme pour l’abstention lors des élections, il y a le « Non mais on s’en fiche !!!! » des personnes réfractaires à toute implication citoyenne, imperméables aux alertes médiatiques pourtant en nombre croissant, une attitude défensive que l’on a pu rencontrer lors de la distribution de flyers.
Et puis il y a aussi cette croyance implicite comme quoi la Corse serait épargnée par les maux qui affectent la planète ! « Ça concerne les autres ! » Et puis il y a cet esprit de délégation tous azimuts : se croire dispensé d’agir parce qu’il y a justement des associations qui s’en occupent ! A la bonne heure ! « Et en plus elles n’en font pas assez ! Elles sont nulles, de vrais bisounours ! » Ce qui est une raison de plus au final pour rester chez soi…

Flyer coordination associations Terra pour l'appel à rassemblement du 15/06/2019 devant la préfecture d'Ajaccio
Salle pleine pour la conférence-débat Terra du 23/05/2019

Conférence débat du 23 mai 2019 - Espace Diamant Ajaccio - Introduction par Dominique Lanfranchi

Bonsoir Mesdames, bonsoir Messieurs,

Nous vous remercions chaleureusement pour votre participation à cette conférence débat organisée pour la première fois par TERRA.

Nous tenons tout particulièrement à remercier la mairie d’Ajaccio qui a eu la gentillesse de mettre à notre disposition l’espace diamant gratuitement.

TERRA est une coordination des principales associations de défense de l’environnement et de la santé de Corse qui s’est donné pour objectif de créer une synergie afin de tenter de résoudre en commun les problèmes environnementaux et sanitaires que nous estimons fondamentaux pour l’avenir de nos enfants en Corse. En effet, au centre de l’environnement se trouve notamment l’homme qui a besoin d’air, d’eau et de nourriture pour vivre, et un peu d’activité physique quand même! De la qualité des ces éléments dépend la bonne santé et donc la vie de notre espèce qui partage la planète terre avec d’autres espèces. Les scientifiques démontrent qu’une espèce animale ou végétale disparait toutes les vingt minutes et plus d’un million est menacé d’extinction. Ceci doit nous alerter et nous faire prendre conscience de notre responsabilité individuelle et collective.

Afin que ce petit morceau de planète sur lequel nous vivons baigne dans le meilleur environnement possible, nos associations luttent depuis des années, convaincues par la sagesse de ce proverbe africain qui dit : « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants« . C’est pourquoi, il nous faut convaincre le plus grand nombre et susciter les prises de consciences.

TERRA a donc décidé de mener une série d’actions qui commencent par la tenue de cette conférence débat et qui se poursuivra par d’autres actions. A cet égard, nous vous invitons d’ores et déjà à participer à un rassemblement devant la préfecture d’AJACCIO le samedi 15 juin à 18H00 pour nous faire mieux entendre par les représentants de l’Etat. Parlez en autour de vous, il faut que nous soyons nombreux pour commencer à établir un rapport de force.

Je profite également de l’ouverture de cette conférence pour rappeler tout d’abord que les associations ne sont pas un service public contrairement aux exigences manifestées ici et là par certains spectateurs de l’environnement. Je tiens aussi à rappeler que les associations existent grâce à l’adhésion de citoyens motivés par une prise de conscience et grâce à l’action de bénévoles passionnés qui prennent sur leur temps personnel, souvent au détriment de leur loisirs ou de leur vie familiale afin de mener des combats au service de l’intérêt général. Certains d’entre eux ont même reçu des menaces tant ils peuvent déranger des intérêts particuliers et pourtant ils poursuivent leur action avec courage.

La coordination TERRA crée désormais une large solidarité qui permettra de mettre à distance ce type de comportements.

Dans la première partie de cette conférence, nous allons donc vous exposer les différents problèmes que nous considérons vitaux pour l’avenir de la Corse. C’est le Dr Sauveur Merlenghi, président de la Ligue contre le cancer de Corse du Sud, qui va ouvrir cette conférence débat, puis l’association U Levante qui nous exposera les problématiques des espaces stratégiques agricoles et de l’urbanisme, Zeru Frazu interviendra concernant le problème des déchets et les solutions possibles, Global Earth Keeper vous informera sur la réserve de Scandola et la biodiversité, ADN-Passpartou sur les méfaits de la pollution sonore des bateaux sur les mammifères marins, A Sentinella et Aria Linda vous exposeront la situation des centrales thermiques d’EDF, et Le Garde conclura cette conférence avec la pollution des navires et le réchauffement climatique.

Nous avons réservé dix minutes environ pour chaque intervention. Les divers sujets seront donc très synthétiques mais la parole vous sera ensuite donnée, vous pourrez poser toutes les questions et nous nous efforcerons d’y répondre le plus complètement possible.

Encore une fois merci pour votre présence et pour votre écoute. je passe donc la parole au Dr Sauveur Merlenghi.

Approvisionnement de la Corse en gaz naturel et projet de nouvelle centrale thermique pour Ajaccio, où en est-on ?

Où en est le projet d’approvisionnement de la Corse en gaz naturel pour le fonctionnement des centrales thermiques d’EDF, projet formellement acté par l’État dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie de 2015 ?

A ce jour, ce dossier est au point mort, le gouvernement actuel allant même jusqu’à contester l’évaluation anticipée des besoins énergétiques de l’île réalisée par EDF pour les années à venir, du jamais vu, prétextant un surdimensionnement des moyens et n’ayant de cesse de renvoyer dos à dos EDF et l’exécutif de la Collectivité territoriale! Ce petit jeu ou chacun se renvoie la balle pourrait durer encore longtemps! Par ailleurs la commission d’enquête publique a donné un avis défavorable à la construction de la future centrale d’Ajaccio-Ricantu, compte tenu notamment du fait qu’elle risque de ne pas être alimentée au gaz naturel.

Cette situation de blocage risque d’avoir les conséquences suivantes:

 – Soit les représentants de l’État passent au dessus de l’avis de la commission d’enquête publique et c’est une nouvelle centrale à fioul qui verra le jour, dont on ignore encore la puissance mais qui, en l’absence quasi certaine de gaz naturel sur le long terme, polluera hélas encore pendant des années la région d’Ajaccio avec son lot de cancers, de maladies cardio-vasculaires et respiratoires;

– Soit, et c’est ce qui pourrait bien se produire, au vu de certaines déclarations faites en haut lieu, l’État persisterait à s’enfermer dans une vision comptable étriquée, favorable à un sous-dimensionnement délibéré des moyens de production, et dans ce cas, il n’y aurait même pas de construction d’une véritable centrale à Ajaccio, mais comme le préconise la Commission de Régulation de l’Energie, « il suffirait » d’installer à la place trois turbines à combustion de 40Mw chacune, qui fonctionneraient également au fioul, mais dont il faut préciser que ce type de moyens de production ne sert généralement qu’en appoint pour écrêter les pics de consommation!

Ce dernier scénario, que l’on pourrait qualifier de « sur le fil du rasoir », aurait donc un inconvénient majeur, outre la pollution au fioul, c’est de faire courir le risque d’une rupture énergétique (black-out) en cas d’aléas météo ou de panne technique comme en 2005 car la puissance installée par EDF serait alors insuffisante pour couvrir les besoins de l’île!

Conscients de la gravité de la situation, nous avons été à l’initiative d’échanges avec les principales associations de défense de l’environnement de Corse et c’est en faisant les mêmes constats sur des dossiers différents que nous avons décidé de nous réunir dans une coordination appelée « TERRA » qui, par la mise en synergie d’une plateforme commune, va mener des actions pour tenter de faire avancer les dossiers considérés comme vitaux pour la Corse. Chaque association conservant bien entendu son libre arbitre pour mener ses propres actions.

18 mai 2019

Coordination Terra - conférence de presse inter-associative du 18/05/2019
Coordination Terra - conférence de presse inter-associative du 03/04/2019